Insoutenables ces images. La guerre se poursuit dans les rues bien sûr mais dans les médias également. Si Israël est supérieur en moyens militaires et financiers, la Palestine bénéficie d’une supériorité essentielle, celle de la communication.

Bien sûr qu’on s’attendrit devant les enfants fauchés dans leur jeunesse. Bien sûr qu’on s’émeut de tous ces civils frappés dans leurs maisons. Rien de cela ne devrait survenir.

Le hamas utilise la plus machiavélique des stratégies en maintenant les populations civiles en place tels des otages. Chaque mort est une réjouissance car un martyr sacrifié pour leur cause.

Resteriez-vous sur les sites les plus dangereux avec vos enfants si vous saviez qu’il y a des risques de bombardements ? Bien sûr que non. C’est ce qu’ils font. Aucun autre peuple ne compte autant d’enfants sacrifiés. Aucun autre peuple n’accorde plus d’importance à ses enfants morts que vivants.

Et ça marche ! Les mères de famille en France et ailleurs sont émues. C’est légitime. Elles tombent dans un piège tellement improbable et impensable dans leur conscience de mère qu’elles s’indignent.

Il ne s’agit pas de prendre parti dans un conflit fratricide  Chacun a droit à une terre.

Les Palestiniens sont autant victimes de leur mouvement terroriste que d’Israël. Ils sont manipulés. Ils sont aveuglés et on peut le comprendre.

Ne faisons pas comme eux, ne tombons pas dans le panneau. N’importons pas ce conflit dans nos rues. C’est indigne de notre humanité. Ca bafoue notre intelligence.

 

téléchargement