D’aucuns s’étonnent que des enseignants, éducateurs ou moniteurs de sport se révèlent pédophiles.

Ce n’est bien sûr pas la fonction qui crée le penchant mais le penchant qui fait rechercher la fonction. Où le pédophile a-t-il le plus de chances de croiser des enfants ?

Ce n’est pas non plus la politique qui rend sex-addict ou dragueur lourdingue, voire juste séducteur comme on a pu l’entendre.

La politique repose sur la séduction même. Il s’agit de plaire, de convaincre, de rallier à ses idées, voire à sa personne. Les mécanismes de séduction s’avérant de plus en plus efficaces, ils deviennent ainsi de plus en plus performants nourris par les expériences répétées.

L’euphorie des premiers temps se ressent de moins en moins intensément et l’exercice  demande un crescendo pour qu’il apporte de la satisfaction. Après avoir fait tomber quantités de femmes elles-mêmes attirées voire fascinées par le pouvoir, l’excitation requiert d’autres ingrédients pour aboutir à la jouissance, physique et psychologique bien sûr. Toutes ces femmes qui succombent bien trop facilement aux sirènes du pouvoir ne remplissent plus leur rôle stimulant. Il faut alors passer à la vitesse supérieure, non plus séduire mais forcer, harceler, imprimer sa marque et donc jouer avec la loi.

Le dernier tabou qui restera à franchir pour ces obsédés du pouvoir sera parfois celui des enfants. Ce qu’on appelait dans les années 60 les ballets bleus ou roses n’est que l’ultime étape à atteindre pour ressentir le summum de la domination grâce à l’interdit, à l’intouchable.

Bien sûr, comme dans tout ce qui concerne l’humain, nous avons à faire à toutes les nuances possibles. Les dérapages se rencontrent lorsque le comportement tombe dans la sphère pathologique, c'est-à-dire qu’il ne peut plus être maîtrisé, qu’on fait « malgré soi, malgré sa volonté », par pulsion et qu’il génère alors des souffrances, sans parler bien sûr des dégâts collatéraux.

Pour avoir pu décoder chez un pédophile (que l’Education nationale avait juste muté Outre-Mer suite à son procès), l’origine trans-générationnelle de sa pathologie, je sais que de nombreux drames pourraient être évités si l’on savait se poser les bonnes questions.

 

images2UDYT6ID