Les éléments semblaient se déchaîner contre moi alors que j’étais dans le taxi pour l’aéroport et mon retour. Deux heures pour un trajet qui ne compte que 35 minutes habituellement ! Juste à temps pour enregistrer mais pas de panique : l’avion avait du retard.

Une arrivée en gare de Strasbourg sous une pluie battante et dans un embouteillage digne de celui de Bogota, juste de quoi me faire reprendre pied en douceur, sans trop de décalage.

Pour une première découverte de l’Amérique latine, tout a été parfait. Retrouver la famille, se dépayser, découvrir de nouvelles mœurs, de nouveau paysages, goûter des mets inattendus, l’objectif de mon voyage est totalement atteint.

L’important est de partir sans attentes particulières autres que la découverte. Ne pas avoir d’idées préconçues. Ne pas être dans la comparaison. Juste profiter, s’en mettre plein les yeux… et même les oreilles parfois dans les concerts de klaxon tellement incongrus puisqu’interdits chez nous.

S’il est inutile de fuir même à l’autre bout du monde car on emporte ses ennuis avec soi, le bonheur de vivre nous accompagne où que l’on soit. Alors je suis heureuse de retrouver ma Petite France…

 

 

 

imagesWR61LSFW