Bien sûr, on nous dit de bien mâcher longuement notre nourriture pour une bonne digestion, pour laisser à la satiété le juste moment de se manifester.

Conseil judicieux.

La démarche peut aller bien plus en profondeur.

Une véritable conscience de l’instant présent peut se vivre en étant totalement en osmose avec les aliments que nous mangeons.

Imaginer la personne qui aura semé les graines, arrosé, pris soin tout au long du processus de mûrissement. Celle qui aura récolté, conditionné, transporté. Tout le temps nécessaire à l’élaboration de ce que nous retrouvons dans notre assiette, l’énergie, la fatigue, le travail. Voilà qui créera une relation de respect et d’attention avec la nourriture.

Cette conscience apporte de la valeur aux aliments que nous vénèrerons en les mangeant.

Fini le goinfrage compulsif.

Chaque bouchée apporte un plaisir décuplé et la dégustation répond totalement aux promesses mises en jeu lors de la préparation.

D’un bout à l’autre de la chaîne, cet aliment célèbre le respect, le plaisir, la conscience du goût retrouvé.

Quand je mange, je mange.   

 

0-aVeeRYLr-fruits-et-legumes-bio-s-[1]