Observez, sans rien changer,  comment vous êtes en train de respirer. La profondeur, l’intensité, le ventre ou le thorax.

Et puis prenez une profonde respiration en gonflant le ventre et en laissant l’air remonter dans les poumons et relâchez.

Vous remarquez une différence ?

Beaucoup d’entre nous ne respirent pas. Ils fonctionnent en mode survie superficielle et la majeure partie de leurs alvéoles pulmonaires ne se déploient pas.

Le corps a besoin de s’oxygéner, le sang, les cellules, chaque infime partie de notre corps a besoin d’oxygène.

De grands balades régulières à l’air pur sont idéales bien sûr. Mais en attendant que ce soit possible, pensons à respirer en profondeur plusieurs fois dans la journée. Ces mini temps de pause remettent aussi les pendules émotionnelles à l’heure.

Allez, on s’y met. Je fais le plein d’énergie. Je vide les tensions. Je recommence.

Ca fait du bien, non ?

 

téléchargement