Un collègue, une amie, votre conjoint vous agace ? Certains de ses comportements vous énervent tant que vous ne voyez plus que ça. Vous le guettez, vous l’attendez, c’est sûr, il va encore vous agacer. Et vous savez quoi ? Gagné ! Il vous agace prodigieusement.

Non mais quel talent ! Il est né pour vous agacer. C’est le champion du monde. C’est comme si vous appuyiez sur un bouton : vous le regardez, vous attendez un instant et hop, il vous agace.

Ce qui est incroyable c’est que quand vous avez fait sa connaissance, quand vous avez commencé à travailler avec elle ou quand vous avez commencé à partager la couette, tout tournait rond. Pas le moindre agacement. Pas le moindre comportement répréhensible.

Mais comment a-t-il pu changer à ce point ?

Comment avez-vous pu être aveugle à ce point ?

Pourquoi les gens deviennent-ils invivables après quelque temps ?

Et si on se posait la question autrement ?

Qu’est-ce que je choisis de voir ? Qu’est-ce que je privilégie ? A quel miroir me confronte l’autre… que je ne veux pas voir ?

Oh mon miroir magique, pourquoi es-tu invisible au début ? Pourquoi t’acharnes-tu à me renvoyer cette image de moi qui m’agace tant après quelque temps ? Pourquoi est-ce toujours le même problème qui m’est renvoyé ?

Et si vous commenciez par vous aimer un peu plus ? Par regarder avec tendresse cet aspect que l’autre vous renvoie ? Si vous aviez un peu de bienveillance à votre égard et donc au sien ?

Si vous lui envoyiez de l’amour au lieu de piques, de reproches ?

Si vous restiez branché sur ce qui vous plait chez elle, chez lui ?

Si l’amour réapparaissait dans le miroir pour se refléter à l’infini, de l’un vers l’autre…

 

images