Durant ma semaine de jeûne-randonnée, nous étions onze personnes et notre coach. Chacun a partagé ses habitudes alimentaires, ses recettes, ses trucs. Nous avions de nombreux livres à notre disposition et j’en ai lu trois sur des approches plus ou moins différentes. Notre coach a partagé ses informations, ses expériences et ses connaissances en nutrition.

Le constat de chacun d’entre nous est qu’il existe tellement d’informations non seulement différentes mais aussi contradictoires qu’une chatte n’y retrouverait pas ses petits.

Il « faut » supprimer les laitages ou au contraire en manger. Il « faut » supprimer les glucides ou au contraire manger beaucoup de fruits. Il « faut » manger cru, végétarien, végétalien ou au contraire manger un peu de viande parce qu’elle comporte des nutriments essentiels et absents de toute autre nourriture. Il « faut » supprimer les graisses. La plupart des régimes impliquent des suppressions, des privations, des frustrations. On peut lire tout et son contraire dans des livres tous écrits en toute bonne foi, selon les croyances de chaque auteur.

Ce qui ressort de cette semaine pour moi, c’est qu’il est important de ne pas faire d’erreurs dommageable à notre santé et choisir une hygiène de vie qui ne crée pas de frustrations. Ce sont les privations et donc les frustrations qui mènent au fameux effet yoyo dont pâtissent tous ceux qui cherchent à maigrir avec des régimes. 

Trouver son propre chemin, en dehors des modes et de l’appel des sirènes est essentiel. Adopter un mode alimentaire qui privilégie le plaisir l’est tout autant.

 

Unknown