Lors du décodage psychogénéalogique d’une famille, on peut avoir accès à des secrets et en particulier à un secret plus fréquent que les autres : l’inceste.

Lorsqu’un inceste s’est produit il y a plusieurs générations, le choix et l’articulation des prénoms ajoutés par mariage, inconsciemment  bien sûr, ajoutés à d’autres informations, permettent de le révéler.

On pourrait se dire que cela n’a plus d’importance 4 ou 5 générations plus tard or c’est tout le contraire.

Ce secret agit dans l’inconscient familial de manière très concrète : lutte de pouvoir entre conjoints, rapport dominant/dominé, angoisses, problèmes sexuels, honte, problèmes de distance relationnelle. De nombreuses problématiques en découlent qui empêchent de vivre sereinement.

Dans la presque totalité des cas, mes clients parlent alors d’inceste réel qui s’est produit, soit sur eux, soit dans leur entourage, d’attouchements. Il n’est pas rare que j’entende « ça ne m’étonne pas, je ressentais quelque chose… ». Après 4 ou 5 générations, c’est comme si, alors que l’arbre avait tenté de dévoilé ce secret en vain, il se produit un nouvel inceste pour enfin montrer clairement les choses.

Après des centaines de décodages depuis 20 ans, il y a une constante impressionnante : lorsqu’une famille a connu un inceste, dans 100% des cas, la famille des conjoints l’a vécu également. C’est comme si cette caractéristique présente dans l’inconscient au moment du choix amoureux, attirait la même chez le partenaire.

Le scepticisme des plus rationnels s’effrite devant cette ultime preuve : il est très fréquent d’observer que ces familles arrivent en fin de lignée.  Il n’y a plus de garçons pour transmettre le nom. Soit il ne nait que des filles, soit le ou les garçons meurent avant de pouvoir procréer, soit il est homosexuel, soit il ne fait lui-même que des filles.

C’est un peu comme dans un verger : on tente de sauver un arbre malade qui ne produit plus de fruits sains. Après de vaines tentatives, on se résout à le couper pour en planter un autre.

Grâce à la psychogénéalogie et à la levée des secrets, on peut sauver de nombreux arbres qui repartent de plus belle.

 

imagesCA4XIZCC